Musées et art

Musée Fabre, Montpellier, France

Musée Fabre, Montpellier, France

Montpellier est une modeste ville de province du sud de la France. Après tout, cette ville est directement liée à beaucoup de choses qui sont associées à cet art - la peinture.

En inspectant de nombreux sites, l'odeur de la vieille peinture à l'huile et l'anticipation d'une rencontre avec la belle vous mèneront certainement à Musée Fabre, qui est célèbre non seulement pour sa collection unique de peintures, mais aussi pour sa propre histoire fascinante.

Cela vaut probablement la peine de commencer avec le célèbre artiste français Francois Xavier Fabredont ayant et porte un musée. Fabre est né ici à Montpellier en 1766. Il a étudié la peinture chez l'un des maîtres inégalés du classicisme - Jacques Louis David. Son travail fut reconnu lors d'un prestigieux concours à Rome en 1787, après quoi il ne revint pas longtemps chez lui. Mais la Grande Révolution Bourgeoise Française n'y a contribué que. Il a donc longtemps vécu et travaillé en Italie. Fabre était membre d'une société courtoise aristocratique. Il a maintenu des amitiés étroites avec la comtesse Albany et le comte Vittorio Alfieri. Et après la mort du comte en 1803, Fabre a pris sa place en toute sécurité près de la comtesse. Il se trouve que le peintre a survécu à la comtesse elle-même, héritant, entre autres, de la propriété du couple de comtes et d'une collection unique de peintures.

Dans la cour de 1826. Napoléon Bonaparte n'est plus en vie. Fabre revient enfin dans sa petite patrie à Montpellier. D'un geste large, le peintre donne sa ville natale une collection de peintures et une riche bibliothèque à la condition que la collection soit le début de la création du musée, dans le bâtiment duquel Fabre lui-même vivra et rencontrera la vieillesse. Il devient ainsi le premier directeur de l'actuel musée Fabre.

Le musée a été décidé de s'installer dans un magnifique manoir construit en 1775. Le bâtiment lui-même est situé sur le site d'un ancien hôtel, dans la partie orientale du centre historique de Montpellier. À une certaine époque, à savoir en 1622-1673, Molière a même fait une tournée ici avec sa troupe.

Au fait, aujourd'hui le musée a une succursale située dans le bâtiment voisin (ancien hôtel), qui contient des bijoux du Second Empire, des meubles anciens et des objets d'art décoratif. Et aussi quelques expositions sont situées au Collège des Jésuites.

L'ouverture du musée a eu lieu en 1828. Initialement, son exposition consistait en une collection de peinture néoclassique (un cadeau de Fabre), mais le musée s'est développé assez rapidement. Fabre a progressivement augmenté la richesse du musée, acquérant des peintures des peintres flamands et néerlandais.

En 1868, le mécène devient directeur du musée Fabre Alfred Bruyah. Il est resté avec eux jusqu'en 1876. Pendant ce temps, il transfère au musée des fonds de toiles Delacroix, Cabanel, Courbet. Hypochondrik Bruyia avait une prédilection particulière - ses propres portraits, dont 34 se sont accumulés au cours de sa vie, dont 4 appartiennent au pinceau de son ami Courbet. En plus de ces portraits, le musée Fabre possède également un certain nombre de tableaux de Courbet. Au total, ils sont 15 - ils font la fierté du musée, puisqu'il s'agit de la plus grande collection de tableaux de Courbet sous un même toit dans toute la France. Parmi eux, on peut citer L'Homme au tube, qui est considéré comme l'un des meilleurs autoportraits de Courbet; «Sleeping Spin» - déduit d'une des sœurs du peintre; «Plage de la mer à Palavas» - l'artiste lui-même est représenté sur la toile, cachant des salutations à la mer Méditerranée.

Une autre propriété du musée est l'œuvre de l'un des fondateurs de l'impressionnisme Frédéric Basildont le travail a été donné au musée par sa famille. Vers la même époque, plusieurs autres peintures d'Alexandre Kabanel sont apparues au musée, également reçues en cadeau. Soit dit en passant, Basil et Cabanel sont tous deux originaires du même Montpellier.

En 2003, le musée a été fermé pour travaux de restauration, qui ont duré environ cinq ans. Cet événement a coûté environ 63 millions d'euros, mais cela en valait la peine. L'espace d'exposition s'est étendu à 10 000 m2, dont un millier accueillent actuellement des expositions temporaires. Après la restauration, l'entrée principale a également déménagé - elle est maintenant située dans le Collège des Jésuites.

Voir la vidéo: Le Musée Fabre de Montpellier (Octobre 2020).