Musées et art

Port à Honfleur, Albert Marche, 1911

Port à Honfleur, Albert Marche, 1911

Port d'Honfleur - Albert Marche. 65x81

Les œuvres d'Albert Marche, contrairement aux peintures d'autres Fauvistes, semblent étonnamment simples, sobres en couleurs, presque non sujettes à des déformations de la nature. Cependant, si Marche n'avait pas traversé les passe-temps fauves, il n'aurait guère atteint une telle concision expressive des couleurs et des solutions de composition. Dans ses paysages, l'artiste a su découvrir l'harmonie d'un monde sans fin, exprimer l'amour de la vie. Comme les impressionnistes, Marche aimait écrire à différents moments de l'année. Couleurs pures, contours graphiques donnent à ses tableaux un dynamisme de perception accru. Malgré le fait que les angles de ses œuvres semblent souvent choisis par hasard, Marche ne précise jamais que le tableau a été peint depuis les fenêtres de l'atelier - aucun détail n'en parle: ni le cadre de la fenêtre, ni le balcon.

La gaieté de la perception de la nature est inhérente au tableau «Port à Honfleur». Dessin libre, libre, presque esquissé, simplifiant et généralisant la forme, les couleurs bleu vif et nacré ne permettent pas au regard de se détacher de la contemplation de la toile. À l'aide de plusieurs traits lumineux - des drapeaux multicolores flottants, une voile gonflée sur un bateau - l'artiste parvient à transmettre une journée ensoleillée et venteuse, la poésie de la vie provinciale de la ville côtière.

Voir la vidéo: En direct du Honfleur - Épisode 45 (Septembre 2020).