Musées et art

Champ de blé vert avec cyprès, 1889, Van Gogh

Champ de blé vert avec cyprès, 1889, Van Gogh

Champ de blé vert avec cyprès - Van Gogh. 73,5x92,5

Tableau de Van Gogh "Champ de blé vert au cyprès" a été écrit pendant son séjour à l’hôpital psychiatrique Saint-Paul de Saint-Rémy, où il a passé près d’un an. Au début de juin 1889, le Dr Peyron autorise l'artiste à sortir de la clôture du parc et à écrire à proximité du monastère Saint-Paul. Van Goghavide d '"art réconfortant", il commence à dépeindre des paysages pittoresques: oliveraies, cyprès, champs semés de blé. Il aimait particulièrement les cyprès, levant leurs couronnes vers le ciel, semblables aux langues d'une flamme noire se tordant. Van Gogh a presque toujours commencé à introduire les cyprès à l'image de la nature méridionale, affirmant qu'ils sont «l'élément le plus caractéristique du paysage provençal». Cependant, les chercheurs du travail de l'artiste expliquent cette dépendance par le fait que ces arbres en Méditerranée depuis les temps anciens étaient un signe de chagrin et de mort. Les peintures de 1888-1889 sont dotées d'une symbolique particulière des images associées à la vision du monde spécifique de Van Gogh pendant cette période.

L'artiste divise l'espace de ses toiles en deux mondes opposés et interactifs - «nord» et «sud», et l'interprétation des objets et des couleurs commence à obéir à cette division. Les sous-titres correspondent aux tons nuit, haut (ciel), mort, cyprès, noir, bleu foncé et jaune vif. Au nord - jour, fond (terre), vie, champs, couleurs vertes et bleues. La plupart de ces éléments sont présents dans la peinture «Champ de blé vert avec cyprès», par exemple, vous pouvez voir une silhouette sombre de cyprès s'élever au milieu d'un champ de blé immature se balançant du vent. Ascendant de la terre, il, comme un ancien monument impassible, relie l'océan tremblant de vert, légèrement touché par des oreilles d'or à un ciel sévère pré-orageux. Une nouvelle charge sémantique change le style pictural de l'artiste. Rejetant les leçons classiques apprises à Arles, Van Gogh revient à l'expressivité caractéristique de ses premières œuvres. Les formes de l'image deviennent nettement dramatiques, enveloppées d'un seul mouvement, elles sont subordonnées à un rythme tendu.

Voir la vidéo: Vincent Van Gogh I Quelle Histoire - TV5 Monde (Septembre 2020).