Musées et art

La fête d'Hérode et la décapitation de Jean-Baptiste, Benozzo Gozzoli

La fête d'Hérode et la décapitation de Jean-Baptiste, Benozzo Gozzoli

Fête d'Hérode et la décapitation de la tête de Jean le Baptiste - Benozzo Gozzoli. 23,8x34,5

Benozzo Gozzoli, un artiste de la Renaissance florentine, est connu pour ses belles fresques monumentales. Le cycle "Procession des Rois Mages", conservé à ce jour, exécuté par le peintre pour le Palais de la famille Médicis, étonne et surprend le public avec ses détails colorés et riches. "La fête d'Hérode et la décapitation de la tête de Jean-Baptiste" - Une œuvre de chambre assez rare pour un maître, un petit format, illustrant l'un des textes du Nouveau Testament.

Jean le Baptiste, prophète et annonciateur de la venue du Christ, a qualifié la reine Hérodias de libertine et de meurtrière. Lors de la célébration de l'anniversaire du roi Hérode, Salomé, la fille d'Hérodias, a été captivée par la belle danse du souverain, et il a accepté de lui répondre à tous les désirs. En récompense de son art, Salomé a demandé de tuer John et de livrer sa tête sur un plateau d'argent. Le souverain de Judée a été choqué par le désir de la belle-fille, mais il a tenu sa promesse en ordonnant l'exécution du prophète.

Gozzoli apporte la scène de la tragédie aux intérieurs de la seconde moitié du XVe siècle, et habille également les personnages avec les riches vêtements de sa coupe moderne. L'artiste organise la composition de telle manière que les principaux moments de l'histoire se déroulent devant le spectateur en une seule image. La danse de l'héroïne occupe une place centrale, dans le coin gauche de la toile - la continuation de l'intrigue: l'exécution a lieu, en arrière-plan - le dernier élément de l'histoire: Salomé présente la tête de John en cadeau à sa mère.

La pose de la princesse dansante est intéressante. Malgré le pied gracieusement et gracieusement posé, dans toute sa silhouette, les plis volants et sculpturaux de la robe, le geste de la main et le fier profil de la tête, la pression et la force sont ressenties, ce qui constitue une menace pour les ennemis.

Voir la vidéo: Le Siècle de Louis XIV, un souverain pour lhistoire par Jean-Christian Petitfils - 23112015 (Septembre 2020).